L’Ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia) est une espèce exotique envahissante particulièrement allergisante pour l’homme. Cette dernière provoque des réactions allergiques telles que des rhinites ou des conjonctivites. Elle menace également l’activité agricole du fait de son fort pouvoir colonisateur. À partir du mois d’août la plante est en floraison. Les graines émises durant cette période ont la capacité de survivre pendant plusieurs années dans le sol. Elle peut être arrachée manuellement en présence de quelques plants.

Pour participer à la lutte contre cette plante, vous pouvez signaler vos observations via l’application "signalement Ambroisie". Une alerte est ensuite envoyée au Pays Castelroussin Val de l'Indre pour agir au plus vite.

Pour la reconnaître :

  • Fleur vert pâle à jaune en épis.
  • Feuille très découpée de couleur verte sur les deux faces.

À ne pas confondre avec l’Armoise commune dont la face inférieure de la feuille est blanche.

ambroisie feuille armoise

recrutement_agent_dev_local.jpg

Cliquez sur l'image pour accéder à l'offre

Le second programme de sessions thématiques "informer et former aux bonnes pratiques de gestion raisonnée des espaces" s’est clôturé par une journée sur les espèces exotiques envahissantes. Pour définir une telle plante, quatre critères doivent être justifiés :

  • espèce introduite volontairement ou involontairement par l’homme en dehors de son aire de répartition naturelle,
  • espèce capable de survivre sans intervention humaine,
  • espèce se multipliant et se dispersant,
  • espèce présentant des impacts écologique, sanitaire et/ou économique.

Le territoire du Pays Castelroussin Val de l'Indre est confronté à la présence de plusieurs de ces espèces. Les impacts pouvant être majeurs, il est indispensable de sensibiliser et de former les agents et les élus à leur reconnaissance. Lorsque c’est pertinent, des actions de lutte sont à engager notamment en présence de petits foyers.

En cas de doute sur la présence d’espèces invasives et sur la gestion à adopter, n’hésitez pas à prendre conseil auprès des services du Pays.

  quelques eee

logo cot enrEn 2018, l’ADEME a donné la possibilité aux territoires ruraux de disposer d’enveloppes financières pour développer les énergies renouvelables thermiques (bois, solaires, géothermie). Les Pays de Valençay-en-Berry et Castelroussin Val de l’Indre ont répondu à l’AMI et ont signé le COT EnR (Contrat d’Objectif Territorial en Énergies Renouvelables) le 1er mars 2018.

Les 10 projets et 62 % des objectifs MWh ayant été atteints, les territoires souhaitent renouveler cette dynamique par la signature d’un nouveau COT. Le détail du bilan figure au PV du Bureau syndical du 1er juin 2021.

Les objectifs du COT 2.0 sont les suivants :

  • réalisation de 10 opérations/projets (dont 20 % autre que la biomasse)
  • 5 976 MWH d’énergie renouvelable thermique

sur la période des 3 ans à compter de la mise en œuvre du COT (1er juillet 2021).

Dans le cadre de ce nouveau contrat une convention de partenariat sera signée avec le Pays de Valençay-en-Berry, coordonnateur (partenariat similaire à l’actuel COT) ; deux conventions vont être signées entre les Pays de Valençay-en-Berry et des prestataires techniques multi-EnR : ADEFIBOIS pour la biomasse et le SDEI 36 pour la géothermie et le solaire thermique.

logo pays petitSuite au décès de Monsieur Christophe Bailliet et aux nouvelles élections municipales à Saint-Maur et Sassierges-Saint-Germain, il a été nécessaire de procéder à l'installation des nouveaux délégués. 

 

Les nouveaux délégués sont les suivants :

Châteauroux

Titulaire : Tony Imbert
Suppléant : Denis Mérigot

Saint-Maur

Titulaire : Ludovic Réau
Suppléant : Éric Bergougnan


Sassierges-Saint-Germain

Titulaire : Marc Blanchet
Suppléant : Renaud Carbonne

Le CLAP s'est réuni le 21 juin 2021 à Arthon pour une première séance de travail en ateliers.Groupe représentatif d'une quarantaine d'acteurs du territoire en lien avec l'alimentation (associations, collectifs citoyens, collectivités, syndicats...), il est chargé de proposer les premières actions à mettre en place et de lancer la dynamique de territoire dans le cadre du PAT (Projet alimentaire de territoire). 

 
Six thèmes ont été abordés lors des ateliers :
  • la loi EGalim et la restauration collective,
  • l'accès à une alimentation durable et de qualité,
  • les actions autour du gaspillage alimentaire,
  • les outils de transformation des produits,
  • les filières de production,
  • la commercialisation en circuits courts.
clap 2021 06 21
 

Voici quelques pistes d'actions issues des échanges lors des ateliers :

Gaspillage 

  • glaner les excédents de productions à la fin des récoltes,
  • sensibiliser aux produits "moches",
  • encourager les visites de fermes car "plus nous savons ce que nous mangeons plus nous respectons ce que nous mangeons".

Restauration collective

  • associer l'école et les parents d'élèves afin que ces derniers s'impliquent, leur expliquer le coût par exemple,
  • travailler sur le goût,
  • créer du lien entre cuisiniers et producteurs,
  • adapter les appels d'offres pour faciliter les achats de produits locaux.

Accessibilité de tous à l'alimentation de qualité

  • identifier les besoins selon les différents publics et les moyens d'accès à l'alimentation en fonction de l'endroit où l'on vit sur le territoire.
 
Rappel de la démarche PAT :

Les pouvoirs publics ont souhaité une alimentation locale, de qualité et apportant une juste rémunération aux producteurs. La loi EGalim d'octobre 2018, puis la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable de novembre 2018 sont alors promulguées. Dans le cadre du plan de relance de 2020, les pouvoirs publics décident de labelliser 500 Projets Alimentaires Territoriaux (PAT), certains étant labellisés à l'échelle nationale et d'autres à l'échelle régionale.

Le Pays Castelroussin Val de l'Indre qui travaille depuis plus de 10 ans sur le thème d'une alimentation en circuits courts a souhaité déposer un dossier pour pouvoir s'engager dans une démarche de PAT. En 2020, il a entamé un diagnostic agricole et alimentaire sur son territoire (fin du diagnostic attendu en 2021) puis a répondu à l'appel à projet alimentaire de territoire en avril 2021. Les services de l’État lui ont notifié que sa candidature avait été retenue au niveau régional. Cette sélection permet une labellisation de 3 ans sur le niveau 1 « PAT émergent » et devrait évoluer vers le niveau 2 « PAT en action ». Une convention devrait être signée prochainement.

 
L'organisation de la gouvernance du PAT :
  • organe politique - le groupe alimentation de 6 élus volontaires qui intègrent le CLAP ;
  • organe consultatif - le CLAP composé d'une quarantaine d'acteurs du territoire en lien avec l'alimentation ;
  • organe décisionnel - le COPIL (comité de pilotage) constitué du groupe alimentation et quelques membres volontaires du CLAP.

 


potagers vellesLe Pays Castelroussin Val de l'Indre a répondu à l'appel à Projet alimentaire de territoire (PAT) en avril 2021. Après plusieurs semaines d’attente, les services de l’État ont notifié que la candidature avait été retenue sur le volet du plan de relance au niveau régional.

Cette sélection permet une labellisation de 3 ans sur le niveau 1 « PAT émergent » et devrait évoluer vers le niveau 2 « PAT en action ». Une convention sera signée très prochainement.

Le Pays a annoncé cette bonne nouvelle aux acteurs du territoire lors de la première réunion du Conseil local de l’alimentation de proximité (CLAP). Le CLAP est une instance de concertation qui doit permettre de faire émerger les premières actions sur le territoire.

Le contrat à durée déterminée (CDD) de Viviana Bénard-Gillet, animatrice LEADER, se terminait en novembre 2021. La durée maximale autorisée de 6 années en CDD étant atteinte à cette date et un contrat à durée indéterminée ne pouvant lui être proposé, Viviana a entamé des recherches pour un autre emploi. Le 23 juin elle a quitté le Pays pour rejoindre la Communauté de communes Éguzon-Argenton Vallée de la Creuse où elle animera le programme "Petites villes de demain". Nous lui souhaitons la réussite dans sa nouvelle vie professionnelle.

Suite à son départ et à la prolongation du programme LEADER pour une durée de 2  ans, le Pays Castelroussin Val de l'Indre a recruté. Les entretiens se sont déroulés en visioconférence le 10 juin et Jean-Baptiste du Peuty a été sélectionné.
Jean-Baptiste, originaire de l'Indre, était en poste en Guyane en tant que chargé de mission FSE (Fonds Social Européen) à la Direction de l'emploi, du travail, de la consommation et de la  concurrence. Diplômé d'un Master "Affaires européennes" il a tout à fait le profil pour ce poste et sera opérationnel rapidement. Nous lui souhaitons la bienvenue.

jb du peuty

Jean-Baptiste du Peuty

L’entretien des espaces naturels par des ovins ou des caprins peut surprendre, mais la pratique est pourtant de plus en plus courante.

À Buzançais, certains espaces difficiles d’accès sont dorénavant entretenus par un troupeau de 12 brebis "Thônes et Marthod" (photo), une race ancienne originaire de Savoie. Par le biais de cette expérimentation et avec la volonté d’étendre cette pratique dans d’autres communes, le Pays Castelroussin Val de l'Indre a organisé une formation sur le thème de l’éco pâturage. Les différents intervenants présents ont permis de mettre en lumière cette pratique économique, bénéfique à la biodiversité et à la qualité des sols.

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le Pays Castelroussin Val de l’Indre qui pourra vous orienter vers des personnes ressources pour vous conseiller dans cette démarche.

Brebis de la race "Thones et Martod"

Nous vous conseillons de regarder ce documentaire qui indique comment se sont propagées les principales plantes invasives (berce du Caucase, le séneçon du Cap ou l’ambroisie, renouée du Japon...) en France et en Europe, et comment lutter pour essayer de les éradiquer (durée 52 minutes - disponible en replay jusqu'au 26 août 2021).

https://www.arte.tv/fr/videos/049261-000-A/les-plantes-invasives/

logo haies 3L’appel à candidatures 2021 pour l'opération « voulez-vous (re)planter des haies ? » s’est clôturé le 31 mai. Pour cette huitième édition, 14 candidats ont été enregistrés, parmi lesquels des agriculteurs, des communes, des particuliers et des entreprises ayant des projets de plantation de nouvelles haies bocagères, de micro-forêt ou de verger.
Le Pays Castelroussin Val de l’Indre va procéder à la sélection des dossiers et une réponse sera apportée à chacun des candidats courant juin. Les visites techniques suivront pour définir plus précisément les projets et le choix des essences à implanter.