tvb visuel 01Dans le cadre de la licence professionnelle gestion de l’eau et développement de ses territoires, dispensée par le Centre d’Études Supérieures (CES) de Châteauroux, le Pays Castelroussin Val de l’Indre accueille Rémi Siméone pour un stage d'une durée de 16 semaines. Cette licence professionnelle a pour objectif de former des futurs « techniciens de l’environnement » spécialisés dans les zones humides.
Face au changement climatique et au risque de disparition de nombreuses espèces animales et végétales, la gestion de la ressource en eau et la préservation de la biodiversité sont au cœur des actions du Pays Castelroussin Val de l’Indre, l’élaboration et le suivi de la Trame Verte et Bleue en sont l’illustration parfaite.
La mission de Rémi portera sur l’élaboration d’une typologie des bassins techniques comme les retenues d’eau pluviale et leur valorisation écologique au sein des secteurs industriels ou commerciaux.
Ainsi, le Pays Castelroussin Val de l’Indre espère pouvoir renforcer son « arsenal environnemental » afin d'assurer un aménagement territorial encore plus respectueux de la biodiversité, renforçant de fait le développement durable du territoire.

 

cuivre-des-marais.jpgLa Mulette épaisse (Unios Crassus), aussi appelée moule des rivières, le Cuivré des marais (Lycaena dispar) et le Damier de la Succise (Euphydryas aurinia) sont des invertébrés dont l'espèce est inscrite à l’annexe II de la directive européenne Habitats-faune-flore du réseau Natura 2000.

Ces trois espèces n’ont pas encore fait l’objet de prospections sur le site de la Vallée de l'Indre et les seules données dont nous disposons sont historiques, notamment pour la Mulette épaisse.

C'est pourquoi, un inventaire sera mené jusqu'à fin 2019 sur la partie Indre-et-Loire puis sur l’Indre dès 2020 et à ces trois espèces seront ajoutés les chauves-souris et amphibiens.

L'objectif est de mieux connaître leur répartition et l'état de conservation de leurs habitats, notamment les prairies de fauche, les mégaphorbiaies ou encore les forêts alluviales ; habitats caractéristiques de la Vallée de l’Indre.

Cuivré des Marais  (photo)

logo ozp entrepriseLe Pays Castelroussin Val de l’Indre mène depuis 2018 l’opération « et si j’accueillais la biodiversité dans mon entreprise » afin d'accompagner les entreprises de son territoire dans la gestion plus raisonnée de leurs espaces végétalisés. Il s'agit de mieux connaître et valoriser leur capital biodiversité, d'améliorer la qualité écologique de ces zones refuge pour la faune et la flore, d'optimiser les coûts de gestion et d’entretien.

Dès 2018, GCS (Génie Civil Services) et Pyrex International Cookware ont signé la charte d’engagement. Cette année, six nouvelles entreprises se sont à leur tour engagées (PGA Electronic, Ateliers des Fadeaux ESAT Aidaphi, GRTgaz, DALKIA, CCI de l’Indre, CPP France).
Les salariés de ces entreprises ainsi que l’ensemble des parties prenantes pourront aussi s’informer et participer à cette démarche grâce à l'organisation en interne de différents évènements pédagogiques.

une catalogue formationLe Pays Castelroussin Val de l’Indre poursuit l’animation de la trame verte et bleue à travers notamment des ateliers ou des formations. Le 20 décembre 2018, un atelier a été proposé aux élus et agents communaux sur le thème de "l’aménagement des espaces publics". Ces espaces interrogent les communes sur différents aspects : économique, architectural, social mais aussi environnemental et esthétique. Trois intervenants ont animé cet atelier afin de proposer aux participants une approche transversale de l’espace public.

Alexandre Martin, directeur du CAUE, s’est appuyé sur des exemples d’aménagements opérés au sein du département de l’Indre et hors département, afin de souligner l’importance et l’intérêt de s’intéresser à l’histoire d’un espace, d’un bourg et de tout un village pour concevoir un aménagement.

Benjamin Culan, conseiller forêt et biodiversité, a poursuivit sur les essences d’arbres et d’arbustes en rappelant quelques notions sur leurs origines. Ces essences témoignent des changements climatiques. La plantation d’un arbre doit tenir compte du sol et des influences climatiques.

Gilles Dézécot d’Indre Nature a rappelé que le zéro pesticide, la végétalisation des espaces, mais aussi la pollution lumineuse et la ressource en eau sont des thèmes récurrents auxquels les communes ne peuvent échapper. À travers plusieurs photographies, il a souligné les maladresses identifiées au sein d’aménagements publics, sans que cela soit toujours volontaire, les maîtres d’œuvre ayant trop tendances à faire du copier-coller.

Nous vous attendons nombreux pour les prochaines sessions.

 atelier amenagement espace 2018 1  atelier amenagement espace 2018 2
Atelier "Aménagement des espaces publics" le 20 décembre 2018