leader petitSur l’ensemble de l’enveloppe LEADER, le solde est de 80 653 € qui se répartissent de la manière suivante : 49 153  € pour le financement des projets et 31 500 € pour l’animation gestion.

Le comité de programmation (COPROG) a décidé de ne plus accepter de nouveaux dossiers d'ici le 10 février 2020, date de sa prochaine réunion et lors de laquelle il étudiera les deux dossiers en cours de montage. Après quoi, en fonction des moyens financiers restants, il lancera un appel à projet.

 

ville vegetaliseeEntre 2016 et 2018, treize communes du Pays Castelroussin Val de l’Indre se sont engagées dans l’opération zéro pesticide. L’année 2019 marquant la fin de cette action, le Pays a souhaité réunir l’ensemble des communes afin de dresser un bilan qualitatif de ces trois opérations.

Les représentants des communes ont été invités à faire part de leur ressenti, de leur avancée dans la démarche zéro pesticide et des difficultés rencontrées. Cela a permis de passer en revue les différentes techniques d’entretien proposées lors de l’accompagnement et d’apporter de nouveaux conseils quant à leur mise en œuvre.

Indre Nature rappelle qu’il n’y pas qu’une solution pour entretenir les espaces. La complémentarité des différentes techniques est nécessaire pour que les travaux d’entretien soient le mieux adaptés aux contraintes et particularités de la commune. À cela s’ajoute d’autres enjeux à prendre en compte comme la rareté de la ressource en eau et la nécessité d’adapter ses futurs aménagements.

Le service espaces verts de Châteauroux Métropole a fait part de son expérience pour adapter ses végétaux aux périodes de sécheresse successives. La ville et, de manière générale, l’espace urbain doit être repensé, les techniques d’hier ne sont plus adaptées au contexte actuel. La végétalisation des espaces est une des alternatives prédominantes pour répondre, à la fois, à la sécheresse, à la préservation de la ressource en eau mais aussi à l’amélioration du cadre de vie.   

Nous accordons une grande importance aux futurs aménagements qui pourront être conduits au sein des communes du Pays et encourageons ces dernières à nous solliciter pour les accompagner à mieux prendre en compte ces enjeux.  Parce que la ville de demain s’invente aussi au sein du Pays Castelroussin Val de l’Indre !

dates pat v4La journée a réuni une centaine de personnes issues des 4 territoires parties prenantes à la coopération. Lors des échanges de la matinée, Laurent Tixier a  questionné les acteurs du territoire sur les pistes et les blocages pour une relocalisation de l’alimentation avant d’entamer le débat avec la salle.  La visite des potagers de Velles proposée l’après-midi, a permis aux participant(e)s de découvrir, aux milieux des rangs de carottes, de poireaux et de gingembre, le fonctionnement de ce potager bio de 4,5 hectares.

Un accueil café et un apéritif déjeunatoire étaient proposés aux personnes présentes. Le thème de cette rencontre étant la relocalisation de l'alimentation, les aliments sélectionnés par le Pays Castelroussin Val de l'Indre provenaient du territoire. Les gâteraux secs et le pain d'épice de la maison Baudat à Buzançais ainsi que le raisin de Loïc Cosset à Chézelles ont été livrés par Cagette et fourchette. Le déjeuner était réalisé par Philippe Moreau producteur et traiteur à Saint-Lactencin.

Vous trouverez prochainement la retranscription des échanges, les dessins d'Éric Grelet et les photos sur notre site.

Vous pouvez dores et déjà vous inscrire pour la rencontre de Bourges, le transport sera assuré en car ou covoiturage en fonction du nombre d’inscrits.

BOURGES le 5 novembre 2019 de 9h30 à 16h30
Consommation à domicile ou hors domicile : quels outils mobiliser pour développer les circuits-courts de proximité ?

Contact : Marion DE LATUDE au 02 46 59 15 44

 

Le pôle DREAM (Durabilité de la ressource en eau associée aux milieux), basé à Orléans, soutient l’innovation, accompagne des projets relatifs à l’eau et ses milieux et porte des actions autour de quatre axes structurants, dont la GIEP (Gestion intégrée des eaux pluviales). Le 27 septembre 2019, il a organisé une journée technique sur la GIEP, le Pays Castelroussin Val de l’Indre y était.

Les enjeux
Les périodes de sécheresse, les pollutions et l’imperméabilisation croissante des sols font de la GIEP un véritable enjeu national, mais surtout local, aussi bien pour les collectivités, les particuliers et les entreprises. L’objectif, pour les territoires, est donc de repenser la gestion de ces eaux particulièrement précieuses.

Le principe
Infiltrer l’eau de pluie au plus près de son point de chute en amont des projets d’aménagement ou de réaménagement.

Pourquoi ?

  • Eviter les débordements lors de période de fortes pluies ;
  • Réduire les pollutions engendrées par le ruissellement des eaux de pluies ;
  • Réduire l’engorgement des stations d’épuration ;
  • Faire des économies en évitant le système coûteux du « tout tuyau ».

 

Comment ?

  • Création de jardins de pluie ;
  • Pose de revêtements perméables ;
  • Aménagement de noues ;
  • Arasement des bordures : au niveau des espaces enherbées par exemple.

 

Atouts

  • Embellissement de l’espace public ;
  • Fort potentiel d’accueil pour la biodiversité ;
  • Amélioration de la qualité de l’eau ;
  • Lutte comte l’imperméabilisation des sols ;
  • Préservation de la ressource en eau.

 

La gestion intégrée des eaux pluviales est crutiale, a tel point que le 11ème programme (2019-2024) de l’Agence de l’eau Loire Bretagne lui consacre une enveloppe de 100 millions d’euros. Elle finance ainsi les études et les travaux pour favoriser la GIEP au sein des territoires à hauteur de 50%.

Plusieurs structures peuvent accompagner les communes dans cette gestion. Le Pays se tient donc à votre disposition pour plus de détails sur ce sujet.

Plus d’infos

- 11ème programme de l’Agence de l’eau Loire Bretagne

- retour d’expériences de collectivités, par l’Agence de l’eau Loire Bretagne

- site de l'agence de l'eau

- www.eaux-pluviales-poledream.org/techniques-en-surface

- www.adopta.fr

giec htedeule noue 1000

 Aménager des espaces végétalisés en dessous du niveau de la voirie pour favoriser le ruissellement à la parcelle

dates pat v4Une alimentation locale, de qualité et apportant une juste rémunération aux producteurs, est au cœur des préoccupations des pouvoirs publics, notamment avec le souhait du législateur de labelliser 500 Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) d’ici 2020.
Les Pays des Châteaux, Castelroussin Val de l’Indre, de Bourges et de Vierzon ont depuis plusieurs années engagé des actions allant dans le sens d’une relocalisation de leur agriculture et de leur alimentation. La diversité et la complémentarité des approches de nos quatre territoires, à la configuration assez similaire, nous ont conduit à mettre en place une coopération financée par les fonds européens du programme LEADER.

Dans ce cadre, quatre rencontres territoriales sont organisées entre septembre et décembre 2019, afin d’aborder de quatre manières différentes la thématique de l’alimentation. Ces journées permettront aux acteurs locaux de partager leurs expériences et d’échanger sur les leviers et les freins à la mise en place de Projets Alimentaires de Territoires ambitieux.

Au programme : des tables rondes, des retours d’expériences, des rencontres entre acteurs, des visites, …

  • BLOIS le 23 septembre 2019 de 9h30 à 16h30 oeil 2
    La gouvernance alimentaire : comment construire une stratégie alimentaire partagée ?

Contact : Charline URVOY au 02 54 46 09 46

  • CHÂTEAUROUX le 8 octobre 2019 de 9h30 à 16h30 oeil 2
    L’approvisionnement de la restauration collective en produits locaux : quels outils, quelle logistique ?

Contact : Viviana BENARD-GILLET au 02 54 07 74 59

  • BOURGES le 5 novembre 2019 de 9h30 à 16h30
    Consommation à domicile ou hors domicile : quels outils mobiliser pour développer les circuits-courts de proximité ?

Contact : Marion DE LATUDE au 02 46 59 15 44

  • VIERZON le 4 décembre 2019 de 9h30 à 16h30
    Du produit brut au produit transformé - des acteurs multi-tâches.

Contact : Anthony AFFOUARD au 02 46 59 15 45

Second programme de sessions thématiques – préfiguration et consultation

Les sessions thématiques proposées aux élus et agents communaux entre les mois d’octobre 2018 et juin 2019 ont suscité un vif intérêt de la part des participants. Les retours ont été positifs, notamment sur le contenu pluridisciplinaire des différentes interventions. C’est pourquoi, le Pays Castelroussin Val de l’Indre souhaite proposer un second programme.
Les sessions pré identifiées ont pour objectifs d’approfondir les connaissances mais également d’engager la réflexion sur d’autres thèmes, ceci dans un but commun de préservation et de gestion de notre réseau écologique.
La consultation auprès des structures et acteurs susceptibles de pouvoir nous accompagner dans l’animation de ces sessions est en cours. C’est pourquoi, l’intitulé des sessions ainsi que le calendrier prévisionnel ci-dessous ne sont pas définitifs.
Comme pour les sessions précédentes, un programme officiel sera adressé à l’ensemble des communes par mail et voie postale afin qu’elles puissent s’inscrire aux sessions proposées.

calendrier previsionnel 2019 2020

une catalogue formationLe Pays Castelroussin Val de l’Indre poursuit l’animation de la trame verte et bleue à travers notamment des ateliers ou des formations. Le 20 décembre 2018, un atelier a été proposé aux élus et agents communaux sur le thème de "l’aménagement des espaces publics". Ces espaces interrogent les communes sur différents aspects : économique, architectural, social mais aussi environnemental et esthétique. Trois intervenants ont animé cet atelier afin de proposer aux participants une approche transversale de l’espace public.

Alexandre Martin, directeur du CAUE, s’est appuyé sur des exemples d’aménagements opérés au sein du département de l’Indre et hors département, afin de souligner l’importance et l’intérêt de s’intéresser à l’histoire d’un espace, d’un bourg et de tout un village pour concevoir un aménagement.

Benjamin Culan, conseiller forêt et biodiversité, a poursuivit sur les essences d’arbres et d’arbustes en rappelant quelques notions sur leurs origines. Ces essences témoignent des changements climatiques. La plantation d’un arbre doit tenir compte du sol et des influences climatiques.

Gilles Dézécot d’Indre Nature a rappelé que le zéro pesticide, la végétalisation des espaces, mais aussi la pollution lumineuse et la ressource en eau sont des thèmes récurrents auxquels les communes ne peuvent échapper. À travers plusieurs photographies, il a souligné les maladresses identifiées au sein d’aménagements publics, sans que cela soit toujours volontaire, les maîtres d’œuvre ayant trop tendances à faire du copier-coller.

Nous vous attendons nombreux pour les prochaines sessions.

 atelier amenagement espace 2018 1  atelier amenagement espace 2018 2
Atelier "Aménagement des espaces publics" le 20 décembre 2018