TVB : opération zéro pesticide

Tout à commencé en janvier 2016, lorsque le Pays Castelroussin Val de l’Indre présente aux communes de son territoire la démarche «Zéro pesticide dans nos villes et villages». Pour cela, il fait appel à ses partenaires habituels Indre Nature et le CPIE Brenne-Berry, qui œuvrent depuis 2010 aux côtés des communes du département afn de soutenir leurs démarches de réduction de l’usage des pesticides. Suite à cette présentation, Indre Nature et le CPIE Brenne-Berry font une proposition chiffrée pour l’accompagnement de 10 communes (réparties en deux groupes - 5 en 2016 et 5 en 2017), sur une période allant de 18 à 24 mois, dans un plan de gestion différenciée des espaces publics, conduisant progressivement vers une démarche zéro pesticide. La proposition est acceptée et le Pays, qui porte cette opération collective, finance l’accompagnement des communes à hauteur de 80 %, au travers du contrat régional avec la possibilité de bénéficier en complément de ifnancements du programme Leader.

Cette opération est arrivée à son terme, mais les communes devront toutes s'engager dans cette démarche car depuis le 1er janvier 2017, la loi de transition énergétique pour la croissance verte interdit l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques, pour l’ensemble des structures publiques (communes, départements, régions, État, établissements publics).
Les citoyens aussi vont devoir s'adapter puisque dès le 1er janvier 2019 l’interdiction sera généralisée aux particuliers.

Dans les communes

Actualité

2018, troisième opération OZP dans les communes

Le 12 avril 2018, les maires d'Étrechet, de Saint-Maur et de Sassierges-Saint-Germain étaient présents dans les locaux du Pays Castelroussin Val de l'Indre pour signer la charte de la nouvelle opération « objectif zéro pesticide ».

Ainsi, ces communes bénéficieront d'un accompagnement dans la mise en place de la gestion différenciée de leurs espaces communaux pour la période 2018-2020. La gestion différenciée est une des alternatives à l'usage des pesticides. Elle permet de réduire les coûts d'entretien, de faciliter le travail des agents et est bénéfique au développement de la biodiversité.
Accompagnées par le CPIE Brenne-Berry et Indre Nature, ces communes vont expérimenter et mettre en place les pratiques de gestion les plus adaptées à leur territoire.

Cette nouvelle opération intervient plus d'un an après la publication au journal officiel de la loi Labbé. La charte d'engagement a donc été modifiée en conséquence, mais elle est aussi plus ambitieuse. En effet, le Pays souhaite encourager les communes à ne plus faire usage de produits chimiques au sein des espaces pouvant faire l'objet d'une dérogation à la loi Labbé comme les cimetières par exemple. De nombreux exemples partout en France, mais aussi dans l'Indre, montrent que cela est possible.
Les deux années à venir permettront à ces communes d'expérimenter de nouvelles techniques et de les pérenniser car c'est là tout l'enjeu du zéro pesticide.

Avec l'engagement de trois nouvelles communes, le Pays Castelroussin Val de l'Indre devient le second pays du département qui compte le plus de communes à s'être engagées dans une démarche de gestion différenciée de leurs espaces publics.

2017 : Argy, Chézelles, Jeu-les-Bois, Niherne et Saint-Genou.

Signataires de la charte OZP 2017 les communes d'Argy, Chézelles, Jeu-les-Bois, Niherne et Saint-Genou.

2016 : Arthon, Coings, Neuillay-les-Bois, Saint-Lactencin et Sougé

Le 6 juin 2016, les maires d'Arthon, de Coings, de Neuillay-les-Bois, de Saint-Lactencin et de Sougé ont signé la charte "Zéro pesticide".
La signature a eu lieu dans les locaux du Pays Castelroussin val de l'Indre, en présence de Luc Della-Valle président du Pays, de Christian Gombert vice-président du CPIE  Brenne Berry (Centre permanent d’initiatives pour l’environnement), de Jacques Lucbert président d'Indre Nature.

Ces communes s'engagent ainsi à supprimer progressivement  l'usage de tout pesticide sur leur territoire et rejoingnent le cercle très fermé des 400 communes de France qui l'ont déjà signée.

Dès la rentrée, 5 autres communes du Pays devraient elles aussi s'engager dans la démarche.

 

De gauche à droite sur la photo : Jacky Devolf maire d'Arthon, Luc Della-Valle président du Pays et Patrice Boiron maire de Neuillay-les-Bois

 

  1. Guide des bonnes pratiques
  2. Bilan
  3. Loi Labbé 2017

Ce guide a pour objectif d’orienter et de conseiller les collectivités territoriales souhaitant acquérir du matériel curatif pour l’entretien de leurs espaces publics. Ce matériel est préconisé pour désherber les surfaces à la fois imperméables et perméables, de petites ou grandes tailles, selon le type de surface (bétonnée, stabilisée…).

Ce matériel est complémentaire avec l’utilisation d’autres techniques préventives et alternatives aux désherbants chimiques :

  • Le paillage et les plantes couvre-sol, techniques permettant de limiter le développement d’herbes indésirables autour des massifs ornementaux (fiches B2 « paillage », B3 « plantes vivaces couvre-sol » et B3bis « fournisseurs plantes vivaces couvre-sol »).
  • La végétalisation des espaces (fiches B5bis « fournisseurs engazonnement des trottoirs » et B6 « engazonnement des trottoirs » )
  • La gestion différenciée des espaces

Avec ces différentes techniques préventives citées précédemment, le matériel curatif ne doit pas être uniquement privilégié. L’investissement est en effet coûteux. Il est donc nécessaire d’analyser, au préalable, les besoins de la commune et le type de matériel pouvant y répondre. En choisissant le matériel adapté, ce dernier peut s’avérer très utile.

Il est important de souligner que le désherbage des espaces, notamment les grands espaces, nécessite d’intervenir 3 à 8 fois par an contre 2 fois par an avec un désherbage chimique. C’est pourquoi, avant toute acquisition de désherbeurs thermiques ou mécaniques, la gestion différenciée doit être généralisée sur l’ensemble des espaces pour ne pas risquer d’accroître le temps d’entretien des agents et donc, engendrer, un coût financier plus important pour la collectivité.

 

infographie guide bonnes pratiques

Le plan écophyto 2 impose à la France de diminuer son utilisation de pesticides de 50 % d’ici 2025. Une sensibilisation a été menée auprès des élus du territoire castelroussin afin de les alerter sur les dangers des pesticides et des risques sur la santé des agents de leurs communes, de la population et de l'incidence sur l’environnement.

Avec l'engagement de 13 communes le Pays Castelroussin Val de l'Indre devient le second pays du département qui compte le plus de communes à s'être engagées dans une démarche de gestion différenciée de leurs espaces publics.

 

carte ozp petit

Carte départementale des communes qui pratiquent le zéro pesticide

 

carte ozp indre 2018 petit



Le Pays Castelroussin Val de l'Indre en partenariat avec le CPIE Brenne Berry et Indre Nature, porte les opérations « objectif zéro pesticide dans nos villes et villages » pour son territoire. Sur le territoire du Pays Castelroussin, 13 communes ont bénéficié de cet accompagnement pour un montant total de 49 784 €. La Région Centre Val de Loire, dans le cadre du Contrat régional de solidarité territoriale (CRS) a subventionné 80 % de ce montant soit 39 800 € . Les 20 % restant, soit 9 984 €, ont été subventionnés par le programme Leader.

2017-12-12 bilan OZPLe 12 décembre, le Pays a réuni les communes engagées dans cette démarche, afin de pouvoir échanger sur les expériences et les ressentis de chacun mais également d'apporter des éléments et conseils complémentaires. Les communes ont fait part de leurs difficultés et des actions qu'elles ont pu mettre en œuvre sur leur territoire. Les semis en pied de mur, l'enherbement des trottoirs ou encore le paillage au pied des arbres sont des exemples d'actions concrètes et efficaces pour limiter le travail de désherbage.
Différentes animations sont organisées par les communes et le CPIE à l'intention des habitants et des scolaires pour les sensibiliser à cette nouvelle réglementation et les inciter à participer à cette démarche. Globalement, les habitants ont bien intégré et accepté le zéro pesticide.
Si les communes sont plutôt mitigées quant aux résultats, soulignant un temps de travail plus important pour les agents techniques, l'association Indre Nature se veut rassurante et souligne que cette démarche s'inscrit sur un temps long, tant sur le plan technique que sur le plan pédagogique. En poursuivant leurs efforts, les communes parviendront à pérenniser leurs actions.

À partir du 1er janvier 2017 la loi de transition énergétique pour la croissance verte interdit l’utilisation des produits phytosanitaires chimiques pour l’ensemble des structures publiques (communes, départements, régions, État, établissements publics).

À compter du 1er janvier 2019, l’interdiction d’usage des pesticides sera généralisée aux particuliers. Il est donc nécessaire de faire connaître aux collectivités et aux particuliers l’interdiction actuelle et préparer l’entrée en vigueur du 1er janvier 2019.

Sites utiles :

www.zeropesticide.net
www.ecophyto-pro.fr
www.plante-et-cite.fr

Dans les entreprises

Actualité

Six nouvelles entreprises engagées dans l'opération « et si j’accueillais la biodiversité dans mon entreprise »

Le Pays Castelroussin Val de l’Indre mène depuis 2018 l’opération « et si j’accueillais la biodiversité dans mon entreprise » afin d'accompagner les entreprises de son territoire dans la gestion plus raisonnée de leurs espaces végétalisés. Il s'agit de mieux connaître et valoriser leur capital biodiversité, d'améliorer la qualité écologique de ces zones refuge pour la faune et la flore, d'optimiser les coûts de gestion et d’entretien.

Dès 2018, GCS (Génie Civil Services) et Pyrex International Cookware ont signé la charte d’engagement. Cette année, six nouvelles entreprises se sont à leur tour engagées (PGA Electronic, Ateliers des Fadeaux ESAT Aidaphi, GRTgaz, DALKIA, CCI de l’Indre, CPP France).
Les salariés de ces entreprises ainsi que l’ensemble des parties prenantes pourront aussi s’informer et participer à cette démarche grâce à l'organisation en interne de différents évènements pédagogiques.

Appel à candidature 2019

À travers l'opération « Et si j’accueillais la biodiversité dans mon entreprise », le Pays Castelroussin Val de l’Indre souhaite accompagner les chefs d’entreprises et leurs salariés dans une gestion plus raisonnée de leurs espaces non bâtis (aires végétalisées d’accueil du public, zones de stockage, friches…).

Suite au premier appel à candidature lancé au printemps 2018, deux entreprises ont signé la charte zéro pesticide. Elles bénéfcient depuis d'un accompagnement. Le Pays Castelroussin Val de l'Indre souhaite poursuivre ce travail avec les entreprises en lançant un second appel à candidature.

Il s'agit de travailler ensemble, y compris avec les entreprises ou jardiniers auxquels vous faites appel pour entretenir vos espaces, pour mieux connaître et valoriser votre potentiel biodiversité, source de plus-value pour votre activité.

Le contenu et les modalités de cette opération sont présentés dans la plaquette que vous pouvez consulter en cliquant sur l'image.

Vous avez jusqu’au vendredi 18 février 2019 pour nous informer de votre candidature. D’ici là, nous restons à votre disposition pour échanger à ce sujet.

Pour s’engager ou pour obtenir plus de renseignements, les entreprises peuvent contacter :

Élodie Joliveau, chargée de mission environnement - Pays Castelroussin Val de l’Indre.
T 02 54 07 74 59

Opération « et si j’accueillais la biodiversité dans mon entreprise » 2018

Le Pays Castelroussin Val de l'Indre lance un appel à candidature à destination des entreprises situées sur son territoire.
Il souhaite identifier et mobiliser des entreprises volontaires afin de les accompagner dans la mise en œuvre d’une gestion différenciée de leurs surfaces végétalisées ou en friche, car ces espaces constituent de réels refuges pour de nombreuses espèces animales et végétales.

En plus de favoriser la biodiversité, la gestion différenciée permet aussi la réduction et l’optimisation des coûts d’entretien, elle apporte une meilleure connaissance faunistique et floristique de ces espaces, elle créé une nouvelle image de marque.

Les entreprises qui s'engagerons dans cette démarche pourrons bénéficier des outils nécessaires pour créer ou recréer des espaces propices à l'accueil et au développement d'écosystèmes et de valoriser ces pratiques auprès du personnel,des clients et fournisseurs.

Pour s’engager ou pour obtenir plus de renseignements, les entreprises peuvent contacter :

Élodie Joliveau, chargée de mission environnement - Pays Castelroussin Val de l’Indre.
T 02 54 07 74 59

Accéder à la plaquette de communication en cliquant sur l'image.

 

Retour d'expérience de Mark Bottemine - Directeur de l'aéroport Châteauroux-Centre pdf 6790

 "Podcast : les entreprises sensibilisées à la biodiversité" du 21 février 2019 diffusé à la radio RCF

ELTS FRAGMENTANTS 13 123

Cartographie

une livret action tvb

Livret d'actions

appareil photo

Photothèque

arbre reseaux

Sites utiles

Zéro pesticide dans mon entreprise

Opération zéro pesticide

Guide des bonnes pratiques

une catalogue formation

 

Informations et formations
Bonnes pratiques de gestion raisonnée de l'espace 

Plantation de haies