Le Conseil de développement Castelroussin proposait le 24 janvier un débat sur la démographie.

Une centaine de personnes avaient pris place dans l’amphithéâtre du centre d’études supérieures pour écouter les interventions de Vincent Bernard, directeur prospective et études à l’INSEE Centre Val de Loire et de Pierre-François Gachet, inspecteur d’académie et directeur académique des services de l'Éducation Nationale.

Situations comparables dans l'Indre, le Cher et la Creuse 
La première partie du débat, animée par François Robin, président du Conseil de développement, a posé un constat connu de tous : le vieillissement et la perte de population dans le département de l’Indre. L’érosion démographique est toutefois à relativiser lorsque l’on confronte la situation de l’Indre à celle de territoires comparables comme le Cher et la Creuse.

Présentation de l’INSEE :

icon pdf bleu

 Regards sur la démographie

picto lire

Évolution de la densité de population dans la Région Centre Val de Loire de 1951 à 2014

 

De nombreuses familles s'intallent sur notre territoire
La seconde partie de soirée, menée par Valérie Giquel-Chanteloup, vice-présidente du Conseil de développement, a été très positive. Le témoignage de Catherine Dupont, vice-présidente à Châteauroux Métropole, en charge du développement économique et de l’attractivité du territoire, a présenté le dispositif d’accueil des nouveaux arrivants. En 2018, 100 familles de trentenaires et quadragénaires se sont installées sur le territoire et ont bénéficié de cet accompagnement.

"Il fait bon vivre ici"
Avant d’ouvrir le débat avec la salle, la parole a été laissé à Christophe Dupas, directeur de la communication au Conseil Départemental de l'Indre, qui pilote la démarche attractivité du territoire et à trois personnes venues s’installer sur le territoire pour différentes raisons. Toutes et tous sont unanimes : il fait bon vivre ici (offre culturelle, la campagne en ville, proximité, bon accueil,…).

debat demographie 2019