L'animation est officiellement lancée

logo natura 2000Après plusieurs mois d’échanges entre les services de l’État, le Pays Castelroussin Val de l’Indre et les élus du territoire, l’animation du site de la Vallée de l’Indre, inexistante jusqu’à ce jour, va pouvoir démarrer officiellement.

Inscrite en 2004 sur la liste des Sites d’Importance Communautaire (SIC) au titre de la directive européenne Habitats-Faune-Flore, la Vallée de l’Indre qui s'étend d’Étrechet à Loches a ensuite été classée en Zone Spéciale de Conservation (ZSC) le 29 novembre 2011.
Comme pour chacun des sites classés Natura 2000, la Vallée de l’Indre a fait l’objet d’un document d’objectifs réalisé en 2006. Le contenu de ce document directeur est défini par le code de l’environnement. Il s’agit entre autres d’y retrouver les éléments décrivant l’état initial de conservation du site, les objectifs de développement durable du site ainsi que des propositions de mesures permettant de les atteindre, les procédures de suivi et d’évaluation de ces mesures. Depuis sa réalisation et sa validation en 2011, aucune action n’a été menée au sein de ce site.

Dans la continuité des travaux menés dans le cadre du programme d’actions trame verte et bleue, le Pays Castelroussin Val de l’Indre a manifesté, auprès des services de l’État, son souhait de se porter candidat pour la maîtrise d’ouvrage, la présidence et l’animation du site Natura 2000 de la Vallée de l’Indre.
Cette candidature a été validée par les représentants des collectivités et de leurs groupement lors du comité de pilotage (COPIL) du 5 octobre 2018 à Châtillon-sur-Indre. La présidence du COPIL a été confiée à Madame Michelle Yvernault Trotignon, vice-présidente du Pays et adjointe à la mairie de Buzançais. Le COPIL a pour objet de faire des propositions pour définir les objectifs, les orientations de gestion et les moyens à utiliser pour le maintien ou le rétablissement des habitats naturels et des espèces dans un état de conservation favorable.

Avec l’appui des services de l’État, la feuille de route des actions à mener pour l’année 2019 va pouvoir être peaufinée en concertation avec l’ensemble des acteurs associés à ce projet.